Les travaux

Une réflexion sur les modes opératoires menée en concertation avec les partenaires du projet

19832

L’objectif recherché entre tous les partenaires du projet a été de déterminer les modes de réalisation des travaux les plus appropriés en fonction de leurs conséquences sur le service ferroviaire, sur le confort des riverains, sur les coûts d’investissement et sur les délais de réalisation. 

Des travaux programmés à des périodes de moindre affluence.

La gouvernance du projet a souhaité que les travaux soient réalisés principalement de nuit, afin de limiter les perturbations sur les services voyageurs notamment. Les derniers trains de la soirée sont cependant impactés par les travaux.

Des contraintes techniques obligent à programmer certaines opérations en journée : la circulation des trains sera en conséquence impactée pendant la réalisation des travaux. Ces périodes seront limitées dans le temps et programmées aux moments de moindre affluence : durant quelques week-ends et quelques semaines l’été.

Des services de substitution à l’étude.

En cas de suppression ou de modification des circulations ferroviaires voyageurs, des services de substitution seront définis et concertés en relation avec les entreprises ferroviaires et les autorités de transport.

Obtenir le player Adobe Flash

Les travaux en chiffres.

41 ponts-routes seront à mettre au bon gabarit, une sous-station électrique sera à construire et 320 km de caténaires devront être déroulés au-dessus des 135 kilomètres de voies concernées. Notons enfin que le projet n’induira que 4 à 5 hectares d’acquisitions foncières.