FAQ

En quoi consistent les travaux d’électrification et des ouvrages d’art ?

Les travaux d’électrification consisteront d’abord à relever les ponts routes qui enjambent la voie ferrée, afin de laisser passer les caténaires et l’ensemble des installations qui amènent l’électricité au train.

Le fil caténaire doit être posé à environ 5 mètres au-dessus de la voie ferrée. Si les ponts existants ne dégagent pas une hauteur suffisante pour permettre le passage de la caténaire et le gabarit de l’électrification, plusieurs solutions sont alors envisageables : si la structure du pont le permet, le tablier est relevé, sinon il est remplacé. Une autre possibilité consiste en l’abaissement des voies. Cette dernière solution n’est pas toujours envisageable et peut être très pénalisante pour les usagers car elle nécessite des interruptions des circulations ferroviaires importantes. Cette solution est utilisée dans des cas particuliers, par exemple en zone urbaine dense.

L’implantation d’une sous-station électrique est prévue au croisement de la voie ferrée avec la ligne à haute-tension de 225 000 volts à Saint-Mesmin. En première phase l’alimentation sera faite par la sous station de Coubert

10 postes électriques de sectionnement et autotransformateurs seront implantés le long de la voie pour assurer la régulation et le maintien d’une tension régulière de l’électricité.